La ‘saison’ des puces est arrivée…

Chaque année au début de l’été, nos charmants amis les puces, tiques et autres bébêtes se rappellent à notre bon souvenir. L’ occasion de vous rappeler quelques principes de lutte antipuce.

Premier principe , tenir compte de votre compagnon à quatre pattes :
Vous devez savoir que la lutte antipuce est très différente chez le chien et le chat. Parce que le chat ne supporte pas toute une série de produits, dont les insecticides vendus comme « naturels » dans les grandes surfaces et les foires. Certaines firmes, vendues même dans les animaleries, ne mentionnent même pas que la perméthrine, insecticide  »naturel » ,  tue très très bien les puces …..mais aussi les chats! Et aussi parce que le chat  sort parfois de la maison et ramènent des puces, un phénomène qui est beaucoup plus rare chez le chien.

Second principe, tenir compte du nombre d’ animaux que vous avez :  
Si on a 3 chats, ça fait 3 gardes-manger pour les puces, et donc les puces, bien nourries, se reproduisent avec une grande facilité. Il faut se rendre compte que dans ce cas , un produit qui tue les puces adultes ne suffit pas, il faut ajouter un produit qui tue aussi les larves présentes dans la maison.

Troisième principe, on tient compte des habitudes de vie:
Sortez-vous beaucoup avec votre chien, et est il promené en Forêt de Soignes ? Il faut penser aux tiques, si nombreuses en Foret de Soignes. Les chats ont-ils l’occasion de sortir, de quitter le jardin, de rencontrer d’autres chats , et d’ autres chats viennent-ils dans votre jardin ? Il y a alors un apport de puces qui n’ont pas reçu de larvicide… Et de quels matériaux est fait votre sol dans la maison ?Quatrième principe, allez vous voyager avec vos animaux ?
Si oui, dans quelle région ? Par exemple , dans le bassin méditerranéen , il est judicieux de protéger nos animaux contre une mouchette qui transmet une maladie de la peau, la Leishmaniose…

Et dernier petit conseil écologique :  certains produits sont terriblement nocifs pour la faune aquatique. Pensez donc à l’hécatombe de grenouilles, tritons et poissons que vous allez provoquer si votre chien se jette voluptueusement dans les étangs, rivières et autre plans d’ eau …

Tout cela pour vous expliquer que je ne peux pas vous conseiller de produit, sans connaitre votre situation et celle de vos animaux. Nous sommes donc à votre disposition pour répondre à votre cas précis par téléphone ou lors d’une consultation.

Et je vais terminer en vous rappelant que de nombreux produits sont maintenant présentés en pipettes à déposer sur la peau du cou. Sachez que l’efficacité de ces pipettes est nulle si vous déposez le produit sur les poils du chien ou du chat. Il faut soigneusement écarter les poils à gauche et à droite, moi, je le fait carrément avec un peigne. Je dépose le produit strictement sur la peau. Et surtout, ne pas masser parce que le produit risque de remonter sur les poils. Éviter de mouiller le chien pendant un jour ou deux.

Ce contenu a été publié dans Conseils santé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La ‘saison’ des puces est arrivée…

  1. Ping : Maladies vectorielles | Blog du Cabinet Vétérinaire HCL