L’hyperthyroïdie chez le chat.

L’hyperthyroïdie est une maladie relativement fréquente chez le chat âgé.  La thyroïde est une petite glande située autour de la trachée chez le chat (comme chez l’homme et le chien), qui produit des hormones jouant sur le métabolisme de l’animal.

Chez certains chats âgés, un nodule sur la thyroïde peut se développer, composé de cellules qui vont parfois – pas toujours – produire un excès d’hormones thyroïdiennes.  Ce nodule est tout à fait bénin dans la très grande majorité des cas, mais la surproduction d’hormones thyroïdiennes a des conséquences nombreuses sur l’organisme du chat.  C’est pourquoi il est important de détecter ce désordre hormonal rapidement pour pouvoir le traiter au mieux, avant qu’il n’ait des conséquences trop graves pour l’animal.

Les signes d’hyperthyroïdie s’installent souvent progressivement et peuvent être mis à tort sur le compte de l’âge du chat qui avance.  Le signe le plus fréquent et le plus évident est un amaigrissement, souvent associé à une augmentation de l’appétit.  Peu de maladies associent ces deux facteurs.  Une nervosité excessive, des anomalies de comportement peuvent aussi  survenir.  Des signes digestifs chroniques sont également une conséquence possible de l’excès de thyroxine circulante.  Attention, certains chats souffrant d’hyperthyroïdie vont au contraire se montrer abattus et perdre l’appétit, cet état n’exclut donc pas d’office cette pathologie.

Si vous repérez ces symptômes chez votre chat, ou tout autre signe qui vous semble alarmant, venez nous consulter.  La méthode utilisée pour détecter une hyperthyroïdie est la prise de sang.  Rapide et indolore, elle confirme le diagnostic et permet la mise en place directe d’un traitement adapté à la situation de votre animal.  Un check-up sanguin régulier est d’ailleurs d’une grande utilité chez le chat qui prend de l’âge, il permet en effet de détecter certaines pathologies avant même que vous en ayez observé les signes.

Il existe plusieurs possibilités de traitement pour votre animal une fois le diagnostic d’hyperthyroïdie posé.  Il peut se faire à l’aide de comprimés à administrer tous les jours, à vie, dont il faudra adapter le dosage en début de traitement à l’aide de contrôles sanguins.  Une alternative toute neuve à ce traitement par comprimés est l’administration d’une alimentation spécifique.  Votre animal devra cependant être limité exclusivement à cet aliment pour un bon résultat.  Deux autres solutions existent mais sont réservées à des structures spécialisées : le traitement chirurgical après scintigraphie et le traitement à l’iode radioactif.

Un chat dont le traitement peut être mis en place efficacement retrouvera alors son confort de vie, et les conséquences de l’hyperthyroïdie seront minimisées sinon éliminées.  Il s’agit d’une maladie qui se soigne bien à l’heure actuelle, et qu’il vaut la peine de détecter précocement afin de stabiliser au plus vite votre animal.

Pour plus d’informations sur l’hyperthyroïdie, vous pouvez consulter cet article plus détaillé, également rédigé par mes soins.  Et n’hésitez pas bien entendu à nous contacter si vous avez d’autres questions à propos de cette maladie, ou toute autre préoccupation concernant votre petit compagnon !

Ce contenu a été publié dans Conseils santé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.