Un collier pour mon chat : pas n’importe lequel!

L’avertissement me semble utile : durant ce mois d’août, j’ai été confrontée à pas moins de trois patients félins sévèrement blessés par leur collier.

Quel est le danger ?

Le risque que le chat s’étrangle en restant pendu à une branche est souvent évoqué.  La situation n’est heureusement pas si fréquente : nos félins domestiques sont agiles et tous n’ont pas accès à de la végétation ligneuse.  Les trois cas qui m’ont été présentés ont en réalité malencontreusement passé une patte avant dans leur collier.  Une fois le collier coincé sous le bras, s’il n’a pas de mécanisme lui permettant de se détacher, le chat ne peut plus s’en débarrasser.

Si vous le repérez rapidement, le lui enlever directement permettra d’éviter le pire.  Cependant, pour autant que le problème ne soit pas tout de suite identifié, les conséquences peuvent rapidement devenir graves.  La période des vacances est critique à ce titre : le chat est souvent vu une seule fois par jour par un voisin, plus lentement recherché et retrouvé s’il se perd ; il vadrouille davantage lorsque le temps est au beau fixe et lorsque ses propriétaires ne sont pas à demeure ; certains animaux sont abandonnés avec leur collier.

Le collier qui serre, frotte et appuie sur la peau dans le pli du bras va blesser de plus en plus profondément le chat, sur le plan cutané puis sur le plan musculaire.   Les lésions peuvent aller jusqu’à l’atteinte des structures ganglionnaires et nerveuses.  A ce stade, les conséquences lymphatiques et neurologiques peuvent être définitives même après guérison des lésions musculaires et cutanées.  Par ailleurs, les tissus ainsi abîmés vont s’infecter, au risque de provoquer une septicémie.

Daisy – comme l’a renommée sa famille d’accueil – a été trouvée en rue avec des lésions ainsi causées par un collier.  Jusqu’à présent, malgré leurs recherches, personne ne l’a réclamée.  En attendant, nous l’avons prise en charge au cabinet pour soigner une plaie très profonde, surinfectée, d’une longueur d’environ 15 centimètres sous la patte antérieure gauche.  Pour épargner les âmes sensibles, la photo publiée ici est prise après trois semaines de soins et d’antibiotiques et un nouveau nettoyage sous tranquillisation.  Les limites de la plaie de départ sont indiquées par les deux flèches.

Lésion subsistante après 3 semaines de soins

Lésion subsistante après 3 semaines de soins

Le collier est-il donc exclu ?  Comment faire pour que mon chat soit retrouvé s’il se perd ?

Vous pouvez bien entendu continuer à mettre un collier à votre chat.  Cependant, il faut veiller à investir, pour quelques euros, dans un collier muni d’un dispositif particulier qui lui permet, en cas de traction excessive, de s’ouvrir spontanément.  Lorsque vous le mettez, il doit laisser au chat l’espace de deux doigts autour du cou.  Méfiez-vous des colliers à boucle, même en présence d’un élastique.  Si l’élastique permet en général aux chats de s’en sortir si une branche se coince dans le collier, il est souvent insuffisamment souple pour en laisser sortir la patte trop engagée.

Collier

Une alternative au collier est la puce électronique.  Il s’agit d’un petit dispositif placé de manière quasi indolore sous la peau du chat, qui permet – une fois l’enregistrement dans la base de données nationale effectué –  à tout vétérinaire ou refuge de l’identifier instantanément et d’obtenir vos coordonnées en quelques minutes.  Depuis peu, elle permet même l’installation de chatières qui ne laissent plus entrer que votre propre chat dans la maison et évitent donc les visiteurs indésirables : Lire l’article.

Si vous connaissez Daisy ou savez que sa famille la recherche, n’hésitez pas à contacter le cabinet vétérinaire !  Il s’agit d’une jeune femelle stérilisée, qui portait un collier gris et rouge sans identification et a été retrouvée en rue à Sint-Stevens-Woluwe au milieu du mois d’août.

Daisy

Ce contenu a été publié dans Conseils vie quotidienne, Perdus / Trouvés !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.